On s'y croirait, simplement tu changes les noms mais tous les éléments sont réunis! Certes, c'est léger, sans prétention mais quel bonheur que de lire cette bluette apparemment noire mais qui n'y parvient pas. C'est Nestor Burma sans le nom, accompagné de son accorte secrétaire et traînant comme un boulet des policiers au quotient de bulot. C'est très drôle à lire, ça nous ramène quelques décennies en arrière, celle des années insouciantes où tout semblait n'avoir que peu d'importance. Ah nostalgie, quand tu nous tiens! Même les morts ont l'air joyeux, c'est dire. Très court, mais chouette. Un grand merci aux éditions Lucien Souny et à Véronique Thabuis.

Ajouter un commentaire

 
×