Créer un site internet

Voilà un livre pas comme les autres et qui sort totalement de mon univers livresque habituel. C'est cependant un ouvrage si nécessaire qu'il m'a paru incontournable. Il vous narre la rencontre entre deux personnes, l'une objet du livre traité de trublion, d'histrion, par les réactionnaires de tous poils de notre pays, et ils sont de plus en plus nombreux, l'autre un journaliste d'investigation d'une rare obstination qui désirait absolument mieux connaître l'homme et le parcours de cet OPNI ( objet politique non identifié!) qu'est François Ruffin. Et c'est un opus étonnant sur bien des plans, car vous y découvrirez une personne timide, plutôt taciturne, peu sûre d'elle quand il s'agit d'aborder les domaines qu'on qualifiera de plus personnels sans que ce soit pour autant intrusif et dont la définition qu'il donne de lui-même lui semble la plus conforme à celle qu'il veut être, un animateur de la démocratie! Extrait :"Son ennemi, ce n'est pas la finance mais l'indifférence".  "Je lutte contre le "c'est comme ça", l'histoire peut aussi être un outil de lutte contre la fatalité de la domination éternelle." Et comme je suis en harmonie avec cette manière de voir, être en complète opposition vis-à-vis de ce "fatum" , chape de plomb comme indépassable, inexorable! Alors évidemment, comme tout être humain, il y a des défauts dans la carapace, des failles, tel son esprit d'indécision, ses doutes perpétuels, et c'est heureux. Je ne sombre donc pas dans l'idolâtrie, la vénération, je ne suis pas de cette eau-là mais tout de même, soyons lucides, cet homme n'est à coup sûr pas comme les autres! Pas formatable, pas récupérable, parfois ingérable ( les autres s'en plaignent suffisamment !) y compris à quelques occasions pour lui-même, ce personnage est un ludion, un homme en colère, archétype du révolté camusien, individu à la complexité fragile, qui aime profondément les GENS ! Un portrait vraiment passionnant que je vous conseille vivement de lire, même et surtout dirais-je, si vous êtes atteint de "zemmourite" aigue ! 

Ajouter un commentaire

 
×