Créer un site internet

Glasgow , années soixante-dix, là où la misère, la noirceur, la violence , la crasse, les meurtres, les gangs , pullulent. L'inspecteur Harry McCoy, la trentaine , a néanmoins déjà quelques zéros au compteur. Mais il a aussi quelques amitiés sulfureuses, gardées de l'enfance, tel ce Steve Cooper, truand notoire et impitoyable. Il a aussi décidé, car il a un bon fond, de prendre sous son aile, le jeune flic Watson dit Watty, peu en confiance mais l'explosion inopinée d'une bombe dans un appartement va le détourner de sa routine, car Glasgow, ce n'est pas du tout Belfast. L'enquête s'annonce difficile, opaque, sachant que, dans le même temps, un retraité de l'armée américaine le supplie de retrouver son fils Donny, disparu sans aucune trace. Alors McCoy, pressé par Murray son supérieur, va détecter une autre piste, celle étrange, d'une sorte d'armée privée de très jeunes militaires sous la férule d'un certain Lindsay, dont il est permis de se demander s'il n'est pas l'instigateur de cette série d'explosions, car de bombes, il y en a toute une série de plus en plus grave, dans des lieux de plus en plus bondés! Mais quid du mobile?  Un remarquable polar, fort addictif, qu'il est impossible de lâcher, à l'intrigue impeccablement ficelée et des personnages magnifiquement campés, comme ce McCoy qui crève l'écran, lui et son ulcère. C'est aussi un opus d'atmosphère, typique des "seventies", où l'on boit beaucoup, notamment des pintes, comme pour oublier le décor glauque qui baigne ses pages, la fréquentation de pubs y est comme une figure imposée de la culture locale.  Très vifs remerciements aux éditions Rivages, collection noire, et à Marie Wrodowska, attachée de presse.

Ajouter un commentaire

 
×