Le point fort de ce polar est indéniablement son originalité et sa bienfaisante persistance à évoquer l'imbécillité des croyances fondant les religions, en l'occurrence celle qui nous occupe, la chrétienne, mais toutes sans exception sont atteintes du même défaut dans la cuirasse! La crédulité est l'un des pires maux de notre humanité. Tout par de la découverte inopinée d'un corps sous les halles de Toulouse, sauf qu'un témoin oculaire a constaté le meurtre à Agen, les analyses sanguines comparatives démontrant la véracité de ce témoignage, bizarre.....surtout qu'un ersatz de blason figure encore à l'épaule du cadavre, étrange........notamment quand on apprend que ce dernier représenterait un ordre multimillénaire, celui des Chevaliers des Gardiens du Phénix, étonnant, non? Alors le lieutenant agenais Pascal Rollin fait appel, ô le vilain hétérodoxe, à des civils par exemple médiévistes pour le suppléer dans ce cloaque inexpugnable, Jacques, Martial, Armand, Margaux, partis sur les traces d'un hypothétique enfant bleu, prétendument descendant direct de Jésus. Mais c'était sans compter sur un illuminé , un fou mystique d'origine sicilienne et pénétré d'une mission, celle de ramener de lernier descendant de ce nourrisson bleu dont on ne sera s'il est céruléen, dans la cité vaticane! Ce serait mentir que de dire que le lecteur s'ennuie au fil des pages de cet opus, au style limpide mais à l'intrigue bigrement dédaléenne et ésotérique. Extrait : "Pour faire un bon flic, il faut trois choses: la vocation, la baraka et le flair!"  Très vifs remerciements à l'éditeur La Geste, à Romain Naudin et toute son équipe.  

Ajouter un commentaire