Créer un site internet

Une fois refermé ce livre, je ne sais pas comment le qualifier dans cette langue pourtant si riche qu'est le Français : abject, infect, ignoble , ignominieux, repoussant, écoeurant, nauséeux, à vomir???????????  Tout d'abord , un immense bravo au journaliste qui, durant plus de trois ans, s'est attaqué à un monstre tentaculaire et complètement déshumanisé , Orpéa! Si vous ne connaissez pas, c'est le numéro 1 mondial de "l'or gris", l'hébergement des personnes âgées en langage non technocratique et bienvenue dans l'univers mortifère des résidences aux façades clinquantes, mais dirigées par des individus sans scrupules à coup d'algorithmes et de logiciels, des comptables de la mort. Il y a indéniablement un côté Adolf Eichmann chez certains d'entre eux, de leurs dirigeants, qui ne considèrent pas que ce sont des êtres humains dont ils s'occupent, mais des objets sans âmes. Extraits:" Gérer des personnes âgées en maison de retraite, c'est exactement comme vendre des baskets."  "Orpéa a industrialisé la prise en charge des personnes âgées."  "Ce sont les logiciels qui décident à notre place comment on traite un être humain."  "Ces hommes et ces femmes sont devenus , au crépuscule de leur vie, de simples corps qui sont eux-mêmes devenus de simples produits, les couches ne sont plus des protections, mais des données comptables, des chiffres qu'il faut compresser, quoi qu'il en coûte." Tout y passe, corruption, dissimulation, mépris, mensonge , un seul critère l'argent, un seul moyen , l'objectif, et pour ce faire, le taux d'occupation parfois au-delà des 100% en trichant, un sentiment d'impunité qui frise l'inconcevable, des politiciens dans leurs manches, y compris au plus haut niveau, comme un certain X.B. Il y a trente ans, ce groupe n'existait pas, rendez-vous compte de sa prodigieuse ascension. Avec les tarifs hallucinants pratiqués, il ne peut concerner que les classes les plus riches, mais peu importe la notoriété des familles, "ils" cognent pareil. Effarant, effrayant, jusqu'à tenter d'acheter le silence de l'auteur, que je félicite encore, mais là, "ils" sont tombés sur un os. Des escarres non soignés, des couches souillées et non remplaçées, de la nourriture rationnée et des tarifs de 6500 Euros à 12000, la différence dans la poche des actionnaires et désormais , "ils" s'implantent en Chine, rien ne semble les arrêter sauf peut-être, ce grain de sable livresque, allez savoir; C'est un livre prodigieux et terrible, lecture ô combien impérative!  NSP.

Ajouter un commentaire