C'est une chronique d'un genre fort éloigné de toutes les précédentes depuis des années, qui n'a absolument rien à voir avec les dizaines, centaines de précédentes. Elle va vous dévoiler l'une de mes passions secrètes enfouies profondément depuis des décennies, celui de la géographie français apparue vers l'âge de 10 ans, j'en ai 70, comptez ! Je crois sans forfanterie que j'ai eu la chance de tout voir dans ce pays, sauf à mon grand désespoir la Corse! J'ai admiré les deux caps boulonnais, le pays chti et son fabuleux esprit de solidarité, la Flandre et ses estaminets avec le café d'Herzeele et ses accordéons Mortier, la verte Thiérache et son odorant Maroilles, les Ardennes, Charleville et sa place flamboyante, la Champagne, ses côteaux tirés au cordeau et ses "faux" de Verzy, Nancy sous la pluie, les places Stanislas et de la Carrière évidemment mais aussi la cathédrale Sainte-Epvre et sa fantastique statuaire, Metz, bismarckienne dans sa pierre de Jaumont, Rodemack et le château de Malbrouck, celui de la chanson, les extraordinaires noms de villages alsaciens de la route des vins, à l'exemple de Niedermorchwihr, Gueberchwihr, Mittelbergheim, Voetlinghoffen, Heiligenstein, la Bourgogne et ses brillants toits vernissés telle Beaune, le Doubs et le Jura d'une douceur incomparable, Besançon et sa citadelle, le lac Léman, Yvoire, sa petite friture et ses grappes de fleurs, le Chablais, Morzine, Abondance, Chatel, Annecy si riante sur les bords de son lac, Chambéry, son patrimoine italianisant, sa fontaine aux éléphants, Gap, recorman français de la pureté de l'air, la Haute-Provence et ses champs de lavande, Valensole, Riez, le Haut-Pays varois, l'une de mes contrées préférées, avec des villages nichés dans des paysages extraorinaires, Thronet, Callas, Salernes, Villecroze, Aups, Sillans-la-Cascade, Cotignac, l'arrière pays-niçois et ses sublissimes églises à fresques, le Mercantour, la vieille ville de Nice aux couleurs luxuriantes et aux églises à se damner, toute la vallée du Rhône, deux départements qui se jouxtent de chaque côté du fleuve, parmi les plus beaux de France, la Drôme et l'Ardèche et remontons brutalement vers l'Ain, extraordinairement fleuri, et son unique parc aux oiseaux de Villars-les-Dombes et qui ne connaît pas Châtillon-sur-Chalaronne ne connaît rien ! Seconde partie de chronique dans la semaine, partie ouest, aussi riche.

Ajouter un commentaire