Voilà un livre qui ne ressemble à aucun autre, qu'on ne peut ranger dans aucun tiroir, qui échappe à tout échappe à tout étiquetage sauf celui de laisser le lecteur impressionné et mal à l'aise. L'histoire est celle d'un homme séquestré à son propre domicile par son immonde femme mais le lecteur va très vite comprendre qu'il est très handicapé, privé de l'usage de ses jambes à l'issue d'un accident de travail. Fort vulnérable, son épouse va profiter indûment de ce rapport de forces très déséquilibré pour faire de lui sa "chose", sorte de bête rampante condamné à un "non-vie". C'est un combat de tous les instants qui va s'instaurer dans un épouvantable huis-clos, étouffant, asphyxiant, oppressant. Extrait :" La domestication achève mon anéantissement. Un lion faiblard a moins de chances en cage que dans son Afrique sans pitié, idem pour l'homme, soyez-en sûr, sans combat, il se gâte et pourrit plus rapidement qu'un fruit talé." Etonnant, déstabilisant, déroutant, à rebours de toutes les modes actuelles, il va, à coup de phrases très courtes, souvent elliptiques et procurant un rythme fort rapide en dépit d'un univers statique, vous laisser un goût âcre dans la bouche qui risque de subsister très longtemps! Quand l'homme n'est plus qu'un pseudopode de la femme , pourrait-on dire.........Attention , "gros" talent, prix du premier roman en 2006 qui n'a fait que confirmer par la suite ses formidables potentialités.   NSP.   Cerise sur le clafoutis, auteure extraordinairement drôle ! 

Ajouter un commentaire