Voilà un opus que j'oserais qualifier de pochade fort talentueuse ! Mais une pochade qui, au-delà de son apparente superficialité, dévoile indéniablement des piques, des ruades d'une rare causticité car ne nous y trompons pas, un humour bien tempéré trempé dans un acide bien décapant greffé sur des salves souvent dévastatrices sont probablement encore le meilleur instrument pour mettre au jour les dévoiements mortifères de notre sinistre société, et ça, l'auteur l'a bien compris et en maîtrise parfaitement les arcanes! Alors quand Abel Diaz, guitariste bluesman accompagne une croisière peuplée de "pingouins" pharmaceutiques avec à leur tête un patron "trumpesque" et que l'un de ses amis musiciens disparaît étrangement, comptez sur lui pour éclaicir ce theâtre d'ombres. Et quand à l'autre bout de la France, dans cette profonde campagne berruyère, le flic Ange Amadéo, revenu de tout et même de l'au-delà, s'affronte à des meurtres sériels en milieu péripatéticien,, le lecteur n'est pas loin de se dire que le monde va à vau-l'eau! C'est un livre qu'il eût fallu lire deux fois, tant vous avez le sentiment d'être passé à côté de nombreux et délirants passages farcesques, tellement ça pétarade dans tous les sens, mais mine de rien, l'absurdité capitalistique en prend un sacré coup dans le blair ( pardon, je ne l'ai pas fait exprès, quoique......) et ça vous procure un méchant bol d'oxygène !  Très vifs remerciements aux éditions Ramsay et à l'auteur.

Ajouter un commentaire

 
×