Créer un site internet

Que voilà un opus baroque, foutraque, désopilant, qui vous met du baume au coeur sans passer par la case pharmacie, un onguent qui cautérise vos plaies psychiques en ces temps hyper anxiogènes. Rien que pour cette raison, je dis déjà bravo à l'auteur car ne pas se prendre au sérieux est incontestablement une fort grande qualité. Alors que vous dire : c'est une histoire de dingos avec à l'intérieur des personnages qui le sont tout autant. Une mystérieuse Dame Blanche, jeune manifestement, a été enlevée dans l'Yonne mais ses Pieds Nickelés de kidnappeurs n'iront pas plus loin qu'un patelin paumé dans le Tarn, suite à un grave accident. La Dame Blanche en a profité pour prendre la poudre d'escampette mais son identité reste toujours inconnue. Le lecteur va alors prendre connaissance de personnages truculents, la bande Renard, Mémé et sa terrible descendance, le pauvre Césaire réduit par cette famille à l'état de carpette, le Baron maire autocrate et désaxé du village, l'insipide capitaine Roll, affidé du Baron. Toute cette bande de joyeux drilles va vous emmener dans une aventure abracadabrantesque, avec des scènes d'anthologie et des situations qui tournent au Lautner. C'est drôle, léger, sans autre prétention que celle de vous faire passer un joyeux moment et de visualiser des scénarii irrésistibles. Très vifs remerciements aux éditions Hugo, à Célia Giglio, attachée de presse.

Ajouter un commentaire

 
×