Ce livre ne pourra vous laisser indifférent , sauf à être imperméable à tout sentiment. C'est le combat d'un fils pour la vérité, celle sur le passé fort trouble, expression euphémisante en l'occurrence, de ce père qui recèle un rapport très conflictuel avec la réalité des faits. Car cet individu est un caméléon des faits, une anguille de la véracité , un Frégoli des versions sulfureuses d'un parcours aux confins de frontières entre fausseté et ignominie. Il est de ces personnages à intégrer sans aucun doute la galerie de ces êtres sans conviction, sans profondeur, sans courage , sartriens tendance néant, et le fils , narrateur, va tenter désespérément d'éclaircir ce pan très obscur de son ascendance. Pour ce faire, journaliste, il va profiter de la tenue du procès Barbie pour mener en parallèle une enquête parallèle, et ce qu'il va découvrir est au-delà de ses craintes. C'est un opus qui va vous éclairer de façon romanesque sur ces français qui, souvent par couardise et absence de pensée autonome, vont jongler, tels des antipodistes d'une grande adresse, entre tous les camps possibles et imaginables. Je dirais que chez Chalandon, il y a du Slocombe, sur un plan plus intimiste, privé, et ce n'est pas lui faire injure de souligner que c'est un bouquin fort , puissant , poignant et nécessaire. Extrait :" Ces quatre années ont été pour toi une cour de récréation, un jeu de préau, tu ne désertais pas, tu faisais la guerre buissonnière, c'est un funambule que les policiers ont essayé de faire chuter, un bateleur, un prestidigitateur, un camelot, chaque interrogatoire a ressemblé à un jeu de bonneteau."  "Le salaud, c'est l'homme qui a jeté son fils dans la vie comme dans la boue, sans traces, sans repères, sans lumière, sans la moindre vérité, qui a traversé la guerre en refermant chaque porte derrière lui, qui s'est fourvoyé dans tous les pièges, qui a étourdi de mots, de dates, de faits, en brouillant chaque piste, qui a passé sa guerre, puis sa paix , puis sa vie entière à tricher et à éviter les questions des autres et les miennes. Ce livre, c'est le journal d'un menteur éhonté, d'un tricheur invétéré.    

Ajouter un commentaire