Impressionnant de maîtrise et d'originalité, cet auteur est en train de devenir un grand sur la planète du polar. Un astre, une comète de Haley car ce n'est que son troisième opus. Vous allez vous souvenir longtemps du commissaire Venturi et de la psychologue Olivia alias "Menthe à l'Eau", un couple si improbable qu'il ne peut qu'être unique, d'autant plus quand il découvre, horrifiés, et dans une chapelle qui plus est, un alignement de six corps décomposés, recouverts d'une gélatine, énucléés, dans une position foetale. Va débuter alors une fabuleuse enquête complètement addictive, qui va vous tournebouler de revirements en tête-à-queues, de sauts de cabris en impasses, de retournements en flops! ETOURDISSANT ! Et même quand on croit tenir enfin le bon bout, ça achoppe, et on se dit : mais merde, c'est pas possible !! Alors oui, ce sont des poupées, mais fausses évidemment, d'apparence trompeuse, qui induisent un fort dérangement mental, voire davantage, de la part de leur massacreur. Cerise sur le gâteau, vous allez nécessairement tomber en osmose avec ces duettistes, sorte de mariage de la carpe et du lapin, entre l'aspect bourru et rebrousse-poil de Venturi, et la finesse incisive d'Olivia Montalvert qui n'a surtout pas peur des "gros ours".  NSP. 

Ajouter un commentaire

 
×