Le pire dans ces chroniques est qu'il est strictement interdit de "divulgâcher" et pourtant, si vous saviez! Et bien justement , vous ne voulez pas savoir et vous seriez dans votre droit, oui mais......il n'empêche.... C'est l'histoire d'un homme a priori ordinaire, presque diaphane, qui va révéler au fil des pages beaucoup plus torturé et tortueux que le prime abord nous le laisser envisager. A travers une écriture haute en couleurs, truculente, qui trouve néanmoins le moyen d'aborder des sujets très graves et d'y parvenir, et c'est tout le talent de cet auteur, cet opus est en tous points remarquable. Deux thématiques essentielles, la pédophilie dans l'église, pages empreintes à la fois de lucidité et de drôlerie, si, si, et la lâcheté érigée en irresponsabilité! Extrait :" La soutane est à la pédophilie ce que le maillot jaune est au dopage". "Mais les curés ne chevauchent pas des scooters la nuit......plutôt des scouts."  "Toutes les guerres grandissent sur l'ignorance de l'autre".C'est un peu la banalité du Mal, si chère à Hannah Arendt, que l'on devine par le truchement de ce portrait sans concession. C'est vous, c'est moi, c'est l'humanité confite dans son égoisme et son égotisme qui transparaît dans cet ouvrage à nul autre pareil, mais est-ce donc ainsi que nous sommes? Je le crains vivement, chaque jour apporte de l'eau saumâtre à ce moulin multiséculaire. Un très grand merci à Jean-Charles Lajouanie et à Caroline Lainé.

Ajouter un commentaire

 
×