Quel impressionnant portrait que nous livre cet auteure, celui d'une petite fille de dix ans , diabolique, manipulatrice hors pair , qui détruit patiemment son entourage à coups de mensonges éhontés, d'une haine, violence et possessivité confondantes, un véritable Janus qui fait le vide autour d'elle avec comme seul objectif se retrouver seule avec son père. Pour ce faire, rien ne l'arrête, y compris les pires horreurs, les pires affres, les plus immondes saloperies, à 10 ans, on pourrait y voir l'immutabilité de la voilence chez l'être humain. Lalie est tout simplement un monstre, un être dénué de tout sentiment , indifférente à toute souffrance d'autrui, mais qui peut prendre en quelques secondes un visage angélique d'une beauté virginale! Elle aurait pu prendre comme devise la célèbre formule "gidienne" : Famille, je vous hais ! Au fil des pages, le lecteur s'interroge: mais jusqu'où va-t-elle aller et qui va l'arrêter sans sa course folle ? L'auteure parvient à nous faire pénétrer dans son cerveau malade et affreusement déséquilibré avec un talent certain car comment se mettre à la place d'une enfant de dix ans , une véritable gageure, réussie et nous ne sommes pas près d'oublier ce visage diabolique dont, personnellement, je verrai bien une adaptation médiatique , sorte de nouvelle Carrie revue et corrigée qui rencontrerait nécessairement son public. Vifs remerciements aux éditions Taurnada, toute leur équipe .

Ajouter un commentaire

 
×