Voici un polar comme je les adore, sa thématique me sied à merveille! Dans une cité comme il en existe des milliers dans notre bel hexagone, deux potes, Sam et Malik, se beurrent la tranche en surfant sur un très florissant marché de la drogue, et ce avec la complicité tacite, voire transparente du capitaine de police. Mais voilà qu'un gros grain de sable vient risquer d'enrayer leur machine si bien huilée. Un politicard d'envergure nationale, un certain Madelon ( qui lui ne leur servira jamais à boire!), a décidé de mettre grappin sur la mairie de cette banlieue. Pour parvenir à ses fins, lui un abject démagogue de gauche, tente de mettre la pression sur Sam, et conséquemment sur Malik, étant informé que tous deux sont aux manettes du trafic local de haschich. S'il savait ce débile, que les duettistes sont aussi les maîtres de la coke. C'est magnifiquement écrit et narré, entrecoupé de portraits alternés des deux compères à la manoeuvre et de sentiments acérés sur notre vitrine mensongère de ce leurre qu'est de facto notre démocratie, fort proche des moeurs d'une république bananière! Extraits: " La politique est un marché comme un autre, publicités, slogans, sondages, études de la cocurrence, mais bien de marketing. Un candidat, c'est un produit." " Tout passe par un circuit légal, le délinquant ainsi acheté......cotise pour sa retraite. Et tout cela? Ce n'est ni l'élu ni l'escroc qui le paie, non, c'est vous."  "Rien ne se perd, rien ne se crée: tout se transfère, surtout avec l'argent des autres."

Ajouter un commentaire

 
×