Créer un site internet

Ce sera une chronique en forme de cri de colère, de cri d'alarme! Vous souvenez-vous des Gilets Jaunes? A peine je parierais, obsédés que vous êtes présentement par le nombre d'hospitalisations et le nez sur le guidon du "Covid"? Et pourtant, à l'heure où passe comme une lettre à la poste la loi scélérate dite de "sécurité globale" pour augmenter à nouveau dans une dérive autoritaire sans fin le pouvoir octroyé aux policiers, c'est à des témoignages vibrants et poignants que nous avons affaire dans ce témoignage des cinq personnes amputées à l'occasion des manifestations de l'automne 2018, durant lesquelles des "crs" balancent sans barguigner des grandes offensives classifiées en armes de guerre sur des manifestants pacifiques! Le résultat est horrible : cinq vies définitivement fichues en l'air , avec des membres en moins, des gens qui travaillaient, étudiaient et qui désormais se retrouvent quasiment sans ressources, dépendants de leurs familles ad libitum! Il y a des pages terribles dans cet opus, comme ce jeune chaudronnier très manuel qui est condamné à l'inactivité, cet ouvrier de la marine qui ne pourra plus exercer sa force physique dans le port qui l'emploie, et cette inhumanité qui se déploie à travers cette bureaucratie imbécile, genre les MDPH (maisons départementales pour les personnes handicapées, je vous les conseille celles-là), univers parfois parsemé néanmoins de gestes genéreux, telle cette prise en charge d'un blessé grave de Paris au Mans, mais si peu de rayons dans une société mortifère? C'était il y a juste deux ans, et c'est à la fois si proche et si loin dans notre monde de l'immédiateté et du court-termisme! Extrait : "Nos gouvernants se sont indignés des tags peinturlurés sur l'Arc de Triomphe le samedi 1er décembre 2018, parce que l'Arc de Triomphe, c'est un symbole de la République. Mais comment osent-ils nous parler de République? Alors qu'ils ferment des gares et des maternités? Alors qu'ils attaquent notre système de retraites et qu'ils ont laissé se clochardiser l'hôpital? Mais surtout, en quoi d'un jeune chaudronnier de 21 ans, une main habile, une main passionnée, n'est-elle pas davantage même qu'un vieux monument parisien, un symbole de notre République?". Des gens de rien, pastichant l'auguste et arrogante bouche présidentielle, et qui sont les forces vives du pays, vous, qui, concrètement, n'avait jamais effectivement travaillé de votre vie, naviguant de la sphère bancaire pour dépecer l'appareil industriel français au plus élevé strapontin de notre sinistre régime politique?

Ajouter un commentaire

 
×