Difficile de trouver une faille dans ce polar de Dames, les personnages principaux étant judicieusement occupés par des femmes à la personnalité puissante, bien charpentée! Un joaillier bien connu sur la place parisienne est retrouvé charcuté chez lui, pas de trace, pas d'arme, rien de rien, à l'exception d'un infime résidu de semelle! L'enquête s'annonce longue et difficile pour Sevran, commandante de police rompu aux intrigues tarabiscotées mais là..... Entrée en scène d'Anna, première femme de la victime, puis de Mathilde, jeune seconde épouse, sans compter Elena, sulfureuse diamantaire à la "slavitude" somptueuse! Un opus de dames, je vous dis, mais quelle intrigue, étourdissante, splendide, sans pause, avec des personnages magnifiquement dessinés, tant du côté policier que côté "truand". Et le milieu diamantaire est bien sombre et retors, nous le découvrons avec bonheur. Ce moment de plaisir livresque indicible est malheureusement, bien trop court. Un grand merci aux éditions Fleuve et à Estelle Revelant, attachée de presse. 

Ajouter un commentaire