Un polar humaniste, ce sont les premiers qualificatifs qui me viennent à l'esprit, une fois cet opus refermé! Même les personnages apparemment les plus négatifs gardent une part d'essentiel et restent lumineux dans un petit coin de leur univers! C'est Bordeaux, c'est l'hiver, un vrai hiver, pas de pacotille où les sans-abris vont venir gonfler les statistiques sèches, arides! Malik, un beur allégé, comme il le dit de lui-même avec une autodérision fulgurante fait du "stop and go" entre la délinquance et l'intégration, mais Zora est là comme filet de sécurité, voire........Chloé, au mal-être chronique, va découvrir l'univers "dépenaillé" de Malik et le capitaine Simon va découvrir au petit matin blême le cadavre dénudé d'Helena, une jeune pute ukrainienne! Après dosage élégant sur la balance du talent, vous obtenez un plat goûtu à souhait, gouleyant et frais, roboratif, vous réconciliant avec la pâte humaine! Ce qu'il nous faut, c'est ça, c'est une nécessité impérieuse, de "l'humanitude" en quelque sorte !! 

Commentaires (1)

Gélin simone
  • 1. Gélin simone | 16/08/2020
merci pour cette belle chronique si bien tournée !

S Gélin

Ajouter un commentaire