Créer un site internet

Ce n'était pas une sinécure que d'être Corse au XIX siècle , entre maquis, tradition, clanisme, vendetta, crimes d'honneur, religion et superstition! C'est ce que le lecteur découvre à travers ce superbe roman noir, un côté cap et d'épée, une violence permanente et générale, des gendarmes laxistes et compromis et une cruauté comme inscrite dans les gènes insulaires! Et ce ne sont pas les frères Orso et le sanguinaire Santo qui me démentiront! Un style très endiablé accompagne cette épopée familiale et territoriale qui sent bon les odeurs du maquis et nous imprègnent tout au long de ces trois cent pages! La vie est rude , les gens sont rustres sous les aiguilles de Bavella, les sentiments sont âpres et dissimulés, l'Eglise est gangrenée par le mensonge et l'arrivisme, et il n'y a que quelques éclairs de lumière dans de bien sombres existences, fragiles, torturées, à la merci du moindre ruffian de grand chemin! Un magnifique portrait d'une île et de ses ancêtres, à nulle autre pareil, fière, belle, digne et qui, à l'aune de son histoire, nous éclaire un peu mieux sur son présent. Un grand merci aux éditions du Seuil et à Marie-Claire Chalvet, attachée de presse.

Ajouter un commentaire