Une fois n'est pas coutume, je change de genre et me suis lancé dans ce que le marketing livresque intitule dans son affreux franglais "le young adult". Mais attention, c'est de la qualité. J'ai cru revenir très loin en arrière dans mes plus jeunes années avec le club des cinq ou le clan des sept. Mais à travers la formation d'une jeune bande, ce qu'elle appelle une horde ( nous sommes en 2036 à Ajaccio), l'auteure veut nous faire passer plusieurs messages fondamentaux, comme l'aggravation et la fréquence des catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique , les conditions de production déplorables et nocives pour la santé publique de certains pans de l'alimentation industrielle, le trafic d'armes et tant d'autres thématiques très sérieuses abordées via le regard d'ados collégiens et leurs aventures rocambolesques qui défilent à cent à l'heure! C'est chouette, agréable, on se balade dans l'air en quadosphères, sortes de quads aériens écologiques! Le lecteur ( même de 68 ans comme moi) ne s'ennuie pas une seule seconde et acquiesce à la méthode didactique utilisée pour faire prendre conscience des aberrations de notre monde. Un grand merci aux éditions Albiana, à Céline Ceccaldi attachée de presse et à l'auteure. Anouk Langaney.

Ajouter un commentaire