Soyons honnête , au temps vous le dire tout de suite, j'ai longuement hésité à publier cette chronique. Pourquoi? Parce ce que c'est très mauvais , très mal écrit et totalement décousu! Aucun liant entre les diverses périodes et événements abordés, ce qui génére une lecture difficile, peu agréable. Je comprends d'autant moins qu'avec ce genre de thématique , de Mai 68 à quasiment nos jours, il y avait de quoi construire un véritable ouvrage qui tienne la route et non pas ce genre d'opus fait de bric et de broc , mêlant dans un désordre d'une rare irrationalité le réel et la fiction, le fictionnel n'étant lui-même jamais crédible et versant dans le loufoque. J'ai vraiment eu des scrupules à la tenir cette chronique, pour deux raisons, d'abord c'est un service presse que j'avais réclamé ( j'ai un peu la honte, pardon à Pauline Bortolotti) et , comme vous l'aurez sûrement remarqué , ce n'est pas vraiment le genre de la maison de "dézinguer" mais là, impossible de faire autrement, désolé. 

Ajouter un commentaire

 
×