Viviane Hamy, vous connaissez? Ce n'est pas une auteure, ce n'est pas une libraire, ce n'est pas une blogueuse, mais c'est donc une maison d'édition, et quelle maison!! En terme de qualité et de choix éditorial, c'est un must ! Elle le prouve encore avec ce magnifique opus , un splendide cold case genre rural noir qui se permet aussi d'y joindre un grand pan de notre Histoire et pas la plus souriante! Mais quelle opiniâtreté de la part des duettistes policiers Andréani et Couturier, l'auteur ( à quatre mains, s'il vous plaît.) leur donne une image ô combien positive en dépit des réticences d'une certaine hiérarchie. Parce qu'un "boeuf/carotte" va débarquer et qu'un de leur collègue négligent et peu investi,bâclent ses enquêtes, ils vont se retrouver avec un incendie apparemment banal et un mort aussi banal à l'intérieur des ruines! Oui mais, qui était vraiment ce Rémi Fournier, personnage fade, insipide, son flair indique à Andréani, aidé par son amie psy Francesca, qu'en grattant le vernis, il y aurait beaucoup, et pas que du propre,à exhumer. Un sacré ouvrage que voilà, où les personnages très forts traversent le siècle avec une rare pugnacité, où l'intrigue est menée de main de maître par nos "pandores" est magistrale, ou l'on prend conscience que l'Histoire et l'histoire engendrent nécessairement des traces indélébiles tout le long des générations! Cette lecture, je ne vous la recommande pas, je vous l'impose et puis voilà ! Un immense merci aux éditions Viviane Hamy et à Tiphaine Maison, attachée de presse.   

Ajouter un commentaire

 
×