Ce livre vous tend le visage effrayant et effrayé de la nature humaine immanente, de sa noirceur absolue et de sa destruction inévitable ! Le message est clair , à travers les diverses vicissitudes de l'impétrant : l'Homme est fou, d'une folie inextinguible , que rien ni personne ne pourra jamais éteindre! Il fabrique lui-même ses propres moyens d'extinction avec une allégresse qui confine au bonheur de la mort !! C'est un malade incurable , désespérant , qui consacre le meilleur de ses efforts à s'autodissoudre! Ainsi de l'intelligence artificielle , ainsi des réseaux abusivement intitulés sociaux mais de facto vecteurs de bêtise crasse et d'ignorance abyssale, de violence gratuite et insondable , d'inhumanité rémanente! Le très grand poète Jean Cocteau disait : "Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer certaines images". Qu'y a-t-il de plus vrai que cette splendide et cruelle formulation pour raconter l'épouvantable et sanglante trajectoire humaine à travers les siècles! L'Homme ne crée pas pour améliorer, il crée pour détruire, s'automutiler, et dans le monde du vivant, c'est le seul prédateur qui décime ses propres congénères! Il crée non pas en s'intérrogeant pour savoir si cela sera profitable en terme de bien-être et de beauté , mais parce que c'est possible techniquement , comme une sorte de fatalité irrésistible qui lui permettra au passage de développer encore davantage sa bestialité intrinséque! Extraits :"Internet est indélébile. Les tatouages, les preuves accablantes, l'amour......Tout s'efface, sauf si vous l'avez partagé sur Internet."  "Une chose semblait mettre tout le monde d'accord, sire la vérité était une qualité, mais sur les réseaux que nous avons tissés, on peut être sincère avec ceux qu'on veut morts, fin brutale du culte de la franchise, désormais, c'est la mesure qui est de mise." Un immense merci à cet auteur qui a osé franchir les barrières apparemment incontournables du politiquement correct et à l'éditrice qui a eu cette audace! Attention , ceci n'est pas un service presse !

Ajouter un commentaire