Le premier qualificatif qui me vient à l'esprit après avoir refermer ce livre est: SOMPTUEUX !! Oui, je sais, certains me diront non peut-être sans raison que j'utilise allègrement un ton élégiaque dans nombre de mes chroniques! Mais précipitez vous sur cet opus , je vous en conjure , je vous rembourserai si vous trouvez mieux ailleurs! Tout d'abord , c'est l'histoire d'une famille et à l'intérieur de cette dernière, celle de Laurence et de son parcours incroyablement chaotique, de ses rencontres, de ses luttes, de ses failles, et de l'autre , celle d'un médecin thermal rongé par un mortel ennui et par un mal endémique, l'addiction au jeu! C'est sur ce duo improbable que va reposer ce fabuleux synopsis, le tout dans un cadre à la fois magnifique et mortifère , le Sud Cantal entre Saint-Flour et Chaudes-Aigues et cet aspect a son importance! J'éprouve beaucoup de difficultés à trouver un quelconque point faible à ce roman noir, tragique, tant dans sa forme que sur le fond ! Mais ce qui m'a fasciné au plus haut point, c'est la personnalité et la trajectoire de Laurence qui contient en elle-même une dualité dont elle joue certes avec dextérité mais aussi avec une profonde souffrance qui lui est comme inscrite dans les gènes! J'aurai tant à dire encore mais j'aurai si peur de dévoiler les replis intimes d'un splendide ouvrage, donc vous savez ce qu'il vous reste à faire et ça valait vraiment le coup d'attendre plusieurs années que cette auteure ne réapparaisse sur nos linéaires préférés! Merci , Mme Loubière!  

Ajouter un commentaire