Six cent pages, oui, mais six cent pages d'un très grand polar et qui est beaucoup plus qu'un polar! Car c'est un ouvrage empreint d'une immense poésie et d'un grand mysticisme qui met en scène et fait remonter jusqu'aux confins de la civilisation d'un christianisme primitif et même du chamanisme! Dans une profonde et obscure campagne italienne, une vallée isolée qui semble avoir échappé à toute intrusion de l'Histoire, le Val Résia, à la frontière Nord/Est du pays! Voir.....car un tableau mystérieux et angoissant a été retrouvé dans une galerie d'exposition , sauf que cette oeuvre représentant une nymphe a été peinte avec du sang ! Pour l'équipe de la commissaire Teresa Battaglia, le lieutenant Massimo, Parisi, De Carli et Pari,Blanca et son chien Smoky, débute une incroyable épopée qui va tenir en haleine le lecteur, sans pause, à un rythme infernal ( dans tous les sens du terme!), un style ciselé avec les outils d'une orfèvre, une intrigue époustouflante qui va vous faire pénétrer dans les arcanes insondable d'une famille très secrète, protégeant envers et contre tout ses mystères immémoriaux ! Croyez-moi, vous n'allez pas périr d'ennui à la lecture ce cet opus pétri de culture et à la langue chatoyante ! "Extraits :" Des femmes usées et abusées, esseulées, condamnées, des femmes qui n'avaient pas su reconnaître le mal, justement parce qu'il se mouvait à leurs côtés.Quand il possède le visage de celui qui est censé t'aimer, il est difficile de le démasquer."  " Un grand merci aux éditions Robert Laffont, à Glen Tavennec et à Sandrine Terrier-Replein, attachée de presse. 

Ajouter un commentaire