Impressionnant ! Faut-il remonter aux confins d'une enfance très chahutée et pervertie que la personne avait cependant recouverte d'une chape de plomb qu'elle espérait impénétrable , faut-il une événement extrême et quasi définitif, le frôlement avec la Faucheuse pour que la dite personne parvienne à enfin s'extraire d'une radicale impossibilité de vivre "normalement"? Ainsi allait Lise Brugguer qui, sous des dehors d'impénétrabilité, était de facto marquée au fer rouge! Le capitaine Amaury Marsac n'a pas fini d'être désapointé par le mystère de sa collègue et que dire de son second Raimbauld qui va découvrir un pan de sa propre personnalité insoupçonnable au contact de la petite Liv dont le superbe portrait , d'une rare humanité, hantera longtemps vos nuits et vos jours! Vous allez regarder l'autisme d'une toute autre manière et l'apprécier à sa juste valeur et rien que pour cette raison , merci à Elsa Roch. Extrait :" quand on n'a ni le courage de s'opposer ni celui de dénoncer, et encore moins celui de se révolter, ça s'appelle de la lâcheté".  "Aux presque huit cents homicides sur le territoire pour cette seule année, chiffre en constante augmentation, il faut ajouter environ un suicide par jour. Même si le sujet demeure sensible, presque tabou, la profession souffre d'un mal-être exponentiel. Politique du chiffre et relations toujours plus conflictuelles avec la population, temps de travail inhumain assorti d'un manque de moyens et de matériel. Les raisons se multiplient, l'état des lieux a dequoi préoccuper. Même la police judiciaire, considérée comme corps d'élite, se voit atteinte." Après cette description au scalpel de l'état actuel de notre police , voilà qui devrait encore vous inciter davantage à vous saisir de cet opus, magnifique intrigue au coeur du paysage de la littérature du polar.  Un grand merci aux éditions Calmann-Lévy, à Adeline Vanot chargée de promotion et à Valérie Taillefer, attachée de presse.

 

 

Le baiser de l'Ogre

Ajouter un commentaire