Dans les toutes premières années succédant à l'apocalypse de 14/18 , le lieutenant Miremont désormais démobilisé mais particulièrement traumatisé par les épreuves du conflit, ne parvient pas à refaire surface auprès de sa virevoltante soeur Clarisse! Il était cependant avant ces horreurs un redoutable avocat pénaliste que l'ensemble du département de l'Oise respectait. Heureusement, deux éléments vont le sortir de sa gangue mutique, le juge Merlieux , un ami de longue date, fidèle et confiant y compris dans les moments les plus difficiles, et une disparition pour le moins mystérieuse et incompréhensible, celle de l'instituteur Delozanne dans le petit village de Bulles! Très vite, les deux magistrats vont deviner qu'une sorte de complot se dessine entre l'ensemble d'une petite camarilla locale, la hiérarchie académique et les élus villageois, dirigé contre le directeur de l'école, le dénommé Braillart. Mais cette impression va se transformer en sinistre réalité quand le pauvre Braillart va être retrouvé suicidé , pendu dans sa salle de classe, non sans avoir auparavant avoir révélé sous le boisseau à l'avocat Miremont ( qui, peu à peu, se ragaillardit !) quelques informations de "première bourre".  Voici les débuts d'une passionnante enquête policière , mais pas seulement car cet ouvrage, ô combien surprenant et addictif, nous dévoile, dans un style en tous points remarquables ( on sent la patte de l'amoureux de la langue derrière d'affriolantes circonvolutions!) la vie de nos campagnes en l'occurrence picardes , dévastées non seulement physiquement mais aussi psychiquement par le carnage des quelques années précédentes! Et parfois dans toute cette noirceur , une lueur de drôlerie :" Il n'est qu'un manche à balai pour distinguer nettement celui qui le manipule de celui qui lui ordonne de le faire"!  Ceci dit , vous pouvez me faire confiance , c'est un superbe polar historique qui ne manquera pas de vous surprendre de chapîtres en chapîtres, loin de vous laisser l'esprit en repos! L'intrigue est magnifique, les personnages impeccablement croqués , et la langue française admirablement chantournée! Uu immense merci à l'éditeur Gilles Guillon qui en plus, tente l'incroyable pari de vous proposer ce pavé de 560 pages ( mais vous ne verrez pas le temps passer) au tarif prohibitif ( c'est de l'humour!!) de 13 euros !! Un bijou vous dis-je mais pas de pacotille !  

Aux sans foi errants

Ajouter un commentaire

 
×