Comme le souligne l'imprimatur de l'éditeur , c'est un polar mais pas que , loin de là! C'est avant tout , en dehors de l'intrigue remarquablement menée, des personnages superbement dessinés, du rythme qui n'a de cesse de vous tenir en haleine , du style fluide, limpide, un roman noir à connotation sociale venant percuter avec violence une actualité glauque , méphitique pour reprendre un adjectif utilisé à fort bon escient par l'auteur! C'est un sujet difficilecertes, mais qu'il ne faut surtout pas évacuer, en l'occurrence celui du viol, encore plus celui du viol collectif qu'on appelle parfois aussi "tournantes" dans certaines cités qualifiées pudiquement de "sensibles"! Dans ce magnifique et terrible opus est aussi abordé sans fard le sujet du cancer à travers le personnage d'un gradé policier qui, au-delà de la souffrance morale , parvient à se resocialiser par la reprise de son métier : je sais que c'est un sujet qui a touché personnellement l'auteur, que je connais très bien depuis maintenant de longues années! Je sais que le domaine de la santé l'affecte particulièrement , mais vous me permettrez de ne pas en dire davantage ! Mais quel beau travail que cet ouvrage qui narre les ravages provoqués chez de jeunes femmes par une bande de décérébrés , de lobotomisés qui font, à travers des périples sanglants , règner la terreur dans le pays audomarois , et tout ceci, pour "exprimer" leur virilité déviante vis-à-vis de femmes esseulées! Mais qu'ont-ils donc dans leurs caboches , sinon un vide sidéral? Extraits : "Flics , infirmiers, pompiers ou profs: des compresses du mal social, qui absorbent le pus et finissent à la benne du gâchis généralisé."  "Ce qui importe n'est pas ce après quoi on court, mais ce que l'on vit." "Les chiffres sont des cerfs-volants. On les utilise selon le sens du vent."  "Certains jours, être à l'écoute de la société réclamait plus que de l'abnégation : une capacité de résilience exponentielle." "La France profonde, c'est aussi celle à qui Paris la met profond."  "Capitalisme et pudeur ne têtent pas aux mêmes mamelles." Oui, vraiment , un superbe polar à la fois de moeurs et social où j'ai retrouvé toute l'humanité de cet auteur dont j'apprécie particulièrement les valeurs.! Un grand merci aux éditions Lajouanie. 

Ajouter un commentaire

 
×