Créer un site internet

Tout d'abord un point sur l'auteur que j'ai pu connaître depuis son premier ouvrage: il a incroyablement progressé dans tous les domaines, écriture, sryle, rythme, construction de l'intrigue, portrait des personnages! Vous ne pouvez imaginer à quel point, en tant que lecteur invétéré, cela fait plaisir de constater l'évolution de l'impétrant; voilà c'est fait. Maintenant l'histoire: eh bien le scénario est superbe bien que particulièrement noir et rude; c'est la thématique de la vengeance amenée à son point d'incandescence! A l'origine, trois univers complètement divergents et apparemment aux antipodes l'un de l'autre: une famille de réfugiés syriens aux abois sous l'abomination des djihadistes, dont le père et la fille sont contraints de prendre la fuite et dont seule Samira, petite fille de onze ans sortira rescapée ; une famille bourgeoise immergée au fin fond de la ruralité française, Montdidier en l'occurrence, et dont la belle-fille Elise Carat se distingue par un comportement arrogant et vaniteux, et le capitaine de gendarmerie Heisen davantage habitué aux conflits conjugaux et troubles du voisinage sauf quand.....un véhicule est retrouvé calciné en pleine campagne avec un corps non identifiable dans le coffre, féminin apparemment! Et là, tout commence et embraye très vite vers une affaire chaque jour plus ténébreuse pour au final, nous faire côtoyer l'horreur, l'indicible! Traite des êtres humains, dévoiements sexuels, violences vengeresses portées à leur paroxysme à travers des scènes volontairement rendues insupportables par l'aspect odieux du sujet, le pari, difficile, est réussi sans conteste: on souffre avec Samira, on prend peur avec Elise, on s'interroge avec Bruno Heisen et quand le lecteur parvient à ce degré d'intimité avec les personnages, vous pouvez estimer que l'auteur a atteint sa cible!CHAPEAU BAS.

Couverture du livre : Les braises de l'exode

Ajouter un commentaire

 
×