En premier lieu, deux points très forts dans cet opus qui ostracise un peu les autres éléments : la qualité de l'écriture, du haut de gamme, et une impressionnante recherche documentaire qui permet au lecteur de se transporter avec aisance dans la ville d'Arras d'avant la Révolution! Les Sainte-Croix, famille nobiliaire de l'Artois très honorablement connue dans la région via son marquis propriètaire du château de Créminil à Estrèes-Blanche, va subir un drame terrible avec l'assassinat supposé de la fille Isabelle, magnifique personne sur le point de se marier! Son corps est en effet retrouvé dans le quartier le plus chaud d'Arras, repaire de catins et de coupe-jarrets! Mais est-ce bien elle, éviscérée et lacérée? Le tandem d'enquêteurs Adrien Leboeuf et Bartholomée Diacre, un géant titanesque genre rouleau compresseur, ne croient pas à cette version trop commode. D'ailleurs, n'est-elle pas en Anjou, chez sa marâtre de tante abbesse qui manifestement voudrait en faire "une grenouille de bénitier" en dépit de l'hostilité de sa nièce? Puis, d'autres cadavres martyrisés dans les mêmes conditions vont se succéder dans le même quartier d'Arras, provoquant la peur et la panique dans la population locale! Résoudre cette terrible affaire et mettre la main au collet du sinistre auteur de ces horreurs devient urgentissime, même le Duc de Choiseul, favori de Louis XV, met la pression! C'est compter sans notre duo de choc que rien n'arrête, même pas Satan! Une lecture très plaisante, agréable où vous apprenez de nombreuses infos sur l'époque, ses sinistres conditions de vie pour la grande majorité des gens, son vocabulaire, ses origines ( cf être grand clerc par exemple du XI siècle, "waouh"!). La thématique, elle, reste un peu plus classique tout en restant tout à fait acceptable! Un grand merci à l'auteur et félicitations pour les recherches!   

Couverture du livre « Le déshonneur des Sainte Croix ; énigme arrageoise au XVIIIe siècle » de Didier Bonnet aux éditions Ravet-anceau

Ajouter un commentaire

 
×