Créer un site internet

Une nouvelle auteure est probablement née au firmament de la planète polar : quelle écriture , quel style ciselé à souhait , et quelle intrigue virevoltant, vibrionnante! Oui, je sais que d'éloges, serais-je tombé en pâmoison à nouveau devant cet opus? Eh bien oui, je le confesse. Tout commence par un assassinat atroce d'un père de famille dont l'enfant polyhandicapé était présent lors de cet acte odieux! Quel importance me direz-vous puisque ce gamin ne parle pas et n'écrit pas! Sauf que........., placé dans un institut et accompagné par une éducatrice novatrice et non formatée, cette dernière va très vite se rendre compte que Théo n'est pas dans son état normal et en catimini de sa hiérarchie frileuse, elle va parvenir à communiquer et là.....tout change, aussi pour Emma la dite éducatrice d'ailleurs qui va par un incroyable concours de circonstances se retrouver dans le collimateur de l'ignoble individu! Heureusement, il existe encore des personnes humaines et sensibles dans la police et la capitaine Sybille Lievic est de ceux-là; Elle va croire mordicus, malgré la frilosité ( c'est un eupnémisme!) de son employeur, à la version d'Emma, et cette démarche, marquée par l'opiniâtreté et une lutte type David contre Goliath, va aboutir à un procès! Mais ce serait trop simple car Marie a l'art et la manière de nous emberlificoter dans des fils d'Ariane! Quid de la seconde personne , une femme dixit Théo, il en est persuadé! Vous le découvrirez à la toute fin, et ce sera un véritable "twist", pour pasticher les experts du genre!  Extrait :" Tous ces pervers sociaux que la société coopte dans sa saloperie de normalité! Si seulement le monde n'était pas ce qu'il était, une vaste entreprise de prostitution, un cloaque écoeurant où les corps se polluaient les uns les autres à la faveur d'un sentiment que l'on porte au pinacle! Ouais, et bien un sacré polar que celui-là qui, de plus, vous fait pénètrer dans certaines arcanes d'un univers retranché dans une ombre excessive, celui des handicapés! Chapeau madame, je vous prédis un bel avenir dans le monde du livre si les goinfres du monde éditorial ne vous mangent pas!

Ajouter un commentaire