Ne comptez pas sur moi pour ne pas tarir d'éloges sur ce fantastique opus qui relève à la fois du polar, du roman noir et de la fresque! Quel travail de documentaliste tel un moine bénédictin , quelle ténacité, quelle obstination, qui nous démontrent combien les tissus démocratiques sont nécrosés à travers les luttes d'influence, les conflits d'intérêt, les corporatismes ehontés, les lobbyings au grand jour! En l'occurrence , l'auteur , particulièrement talentueux, a choisi le sujet des cigarettiers, mais il aurait tout aussi bien pu choisir celui des alcools ou des armes, voire tant d'autres! Ces cabinets d'influenceurs, néfastes, qui infiltrent les institutions jusqu'au plus haut niveau, à coup de corruption et de menaces, frôlant, voire outrepassant la légalité par tous moyens pouvant aller jusqu'au meurtre, sont la terrible part d'ombre, la face inversée de notre démocratie d'apparence et ce ne sont pas les fabuleux personnages de Bartels, Rojas, Valentina, Hélène, Muller, et les malheureusement trop honnêtes Nora et Brun qui m'objecteront le contraire, ces derniers qui vont patauger en pure perte dans ce marigot malodorant. Et la santé publique là-dedans : eh bien, elle passera par pertes et profits, et les chiffres affolants du cancer seront intégrés avec un redoutable cynisme dans les chiffres frauduleux du PIB ! Ainsi va la vie au royaume déliquescent du néo/libéralisme, où tout passe, tout casse et tout lasse. Un immense merci à l'auteur pour son talent et son courage, pour cet ouvrage qui est om plus gros coup de coeur de l'année! Extrait :"Mon métier consiste à falsifier, manipuler, abuser, tricher, corrompre pour vendre le plus de cigarettes possible et m'enrichir." "Nous enquêtons sur un monde où des sociopathes déguisés en hommes d'affaires mentent, fraudent, truandent, assassinent pour vendre plus de clopes, empoisonner des dizaines de millions de gens et gagner encore plus de fric!."  A faire lire impérativement à tous ces fumeuses et fumeurs qui s'autodétruisent lentement mais sûrement.

Commentaires (1)

Alain
  • 1. Alain | 27/03/2021
Bonjour
je suis la personne qui bossait chez Martelle au rayon polar.Je regarde souvent vos commentaires , bon boulot ..Il serait bien de mettre si c'est possible la vignette de la 1ere de couverture ainsi que le nom de l'éditeur. D'accord avec vous le Ledun est excellent. j'ai lu depuis janvier le formidable roman de chris Brookmyre chez Metailié L'ange déchu. Viens de relire Les quatre coins de la nuit de Craig Holden manquant chez Rivages mais que va re paraitre en mai. un roman de 2000 qui vaut bien la plupart des polars qui encombrent les table de librairie.
Dernier tours lancé d'Antonin Varenne à la Manufacture de livres, Les nouveaux Emily S John Mandel , Thomas Mullen , John Harvey chez Rivages, Le James Carlos Blake , Peter Swanson chez Gallmeister, Bonne continuation est à bientôt.

Ajouter un commentaire

 
×