Un roman d'une rare noirceur , tel un étouffoir qui ne vous quitte jamais au fil des 439 pages ! C'est l'ouvrage d'une disparition d'enfant , d'Eric, trois ans, lors d'une sortie au supermarché avec son grand frère , Ben. Et dans les toilettes, Eric se volatilise, introuvable ! Cinq ans plus tard, nous retrouvons Ben à la recherche d'un emploi et qui se sent toujours coupable de cette dispation! Le hasard (......ou pas?) fait qu'il trouve un poste de magasinier dans ce même supermarché! A partir de ce moment, la vie de Ben ne sera plus qu'un long enfer, malgré la présence et le soutien de Marty, son collègue magasinier. Il va voir son petit frère partout, reposer des affiches partout, y penser et cauchemarder sans cesse, être l'objet d'hallucinations épuisantes! Si vous envisagez un peu d'espoir dans cet opus, passez votre chemin mais que c'est absorbant de lire un tel ouvrage, jamais vous n'oublierez ce personnage de Ben qui, de plus, recèle un physique difficile car présentant une obésité conséquente et les séquelles d'un grave accident ! Mais en dépit de tous ces éléments, par le miracle de l'écriture ,quelle puissante empathie émane de ce gros "nounours", finalement si humain ! Un style unique, une écriture renforçant un aspect mystérieux et angoissant, tout est concentré dans cet opus pour satisafaire les lecteurs avides de pesanteur, de chape de plomb. 

Résultat d’images pour couverture bad man auerbach
 

Ajouter un commentaire

 
×