Quelle fabuleuse saga que celle qui nous est narrée dans ce splendide opus, un pavé saignant à l'impressionnante documentation qui fait voyager le lecteur de Rome à New York, puis à la cité des anges, cette fameuse L.A. , la Los Angeles du cinéma mais pas que.......C'est la fantastique histoire de Fabio, son fabuleux parcours qui nous est conté à travers 542 pages trépidantes, fulgurantes. Parti de rien ou presque, à l'exception d'un meurtre commis dans sa patrie originelle qui va le contraindre à traverser l'Atlantique pour se réfugier aux Etats-Unis dans les années soixante, il va devoir aussi abandonner son fougueux amour de jeunesse, la splendide Rafaela. Heureusement pour lui, il a un point de chute, en plus familial, et qui n'est pas n'importe qui, un oncle, Stefano Coscarella, ni plus ni moins qu'un "capo di tutti", le parrain successeur d'un certain Lucky Luciano. Il va être adoubé par cet homme hyper puissant et, démontrant des capacités hors normes, et passionné par ce domaine, il va très vite devenir une personne qui va compter dans le monde du cinéma, et qui dit Los Angeles dit Holywood évidemment. Par le plus grand et heureux hasard, Rafaela va parvenir à le rejoindre, elle-même étant devenue une personnalité reconnue du Septième Art, non pas comme actrice mais comme productrice. Je ne vous en dévoile pas davantage quant à ce magnifique scénario, qui ne cesse de virevolter et de rebondir dans tous les sens.  Immense remerciement à Slavka Miklusova, attachée "free lance" de talent.     

Ajouter un commentaire

 
×