Un polar d'une folle originalité et de fort belle facture, dans un cadre franchement inédit, une intrigue tirée au cordeau et un trio de flics d'un rare cosmopolitisme, un commissaire d'origine semie-norvégienne sous le soleil palois , une adjointe fraîche émoulue d'origine hispanique et un collègue à l'accent berbère, tel se présente cet opus au style limpide, au rythme type staccato favorisé par des chapitres courts. Pau, son panorama pyrénéen, son Jurançon gouleyant et sirupeux, un assassinat de notable, une photo à la Robert Doisneau, un commissariat électrisé, puis un second sous les mêmes auspices, un cliché similaire, et une épouse de commissaire éprise de géométrie, puis la figure triangulaire d'un troisième, mais où se situe donc ce fameux point commun synonyme d'un mobile? La "Grande Muette" n'est peut-être pas en dehors de ce singulier et effrayant tiercé, non? Cette troika a de facto effectué vingt ans plus tôt son service militaire dans une même arme et la même année, tiens donc , ne serait-ce pas une vengeance au long cours? La lieutenant Inès, novice fougueuse , paraît avoir mis le doigt sur une méchante piste, alors que son hiérarque se déplace à Bitche, un coin désolé de Moselle où les impétrants semblent avoir sévi ! Le vieux général Zeller va peut-être lui ouvrir son coeur de soldat revêche? Nourredine lui, s'angoisse , car Inès est aux abonnées absentes. Vous en saurez davantage en prenant connaissance de ce splendide polar aux goûts sucrés du vin palois , remerciant au passage les éditions du 38 et leur patronne/fondatrice, Anita Berchenko. 

Ajouter un commentaire