Créer un site internet

Si ça ce n'est pas élargir ses chakras, je n'y comprends plus rien! Car cet opus ne ressemble à aucun autre et c'est vraiment ce qui fait sa grande force, son unicité. Il faut aussi dire que l'auteur a peu d'équivalent dans l'univers livresque, quelqu'en soit le genre. Et un jour, il lui prend une idée, rapidement considérée comme grotesque par son entourage : faire un marathon en Corée du Nord, le pays le plus hermétique qui soit, et ce depuis des décennies, alignant les dictateurs de père en fils et de fil en aiguille, comme on enfilerait des perles! Car oui, il existe un marathon annuel à Pyongyang, la capitale de ce pays Potemkine, en carton-pâte, figurez-vous! Et Jacky va s'entraîner comme un damné car il s'est pris au jeu. Il trouve finalement une compagne de galère, Clémentine, et un oncle fou furieux, Olivier, pour s'embarquer avec lui. Durée prévue du séjour : dix jours, mais encadré, devrait-on dire cornaqué par des guides bien consensuels. Le marathon n'est au total qu'un prétexte oiseux, mais il le terminera tout de même "aux fraises", pour tenter de comprendre cette exception planétaire, cet O.G.N.I., objet géographique non identifié et d'en saisir les ressorts et cela se révèle complètement impossible sauf à considérer que tout un peuple se vautre depuis des décennies sous la tyrannie ubuesque d'une seule famille de satrapes particulièrement ignares! L'air de rien, c'est un opus qui en dit long sur la bêtise humaine et l'inextinguible soumission qui lui est liée. Très vifs remerciements aux éditions Paulsen et à Aurélie Charron, leur nouvelle attachée de presse. 

Ajouter un commentaire

 
×