Créer un site internet

Voici un polar magnifiquement écrit, perpétuellement sous tension, qui va vous maintenir en apnée de la première à la dernière page. A l'aide d'une intrigue particulièrement bien ficelée, l'auteure nous offre un niveau d'empathie d'une rare intensité avec les personnages, qui ne sont ni blancs ni noirs, mais "gris" tout simplement , bannissant toute trace de manichéisme et les rendant d'autant plus humains. Léonie a été enlevée et est séquestrée depuis maintenant plusieurs années mais le plus surprenant, c'est que son geôlier, Raymond, est aux petits soins avec elle. Mais survient un évènement majeur qui va chambouler la donne, Raymond se retrouve "ad patres" après une crise cardiaque. Léonie, qui commençait à souffrir du syndrome de Stockholm, six ans de séquestration, ce n'est pas rien, va devoir réapprendre la liberté. Toute la galaxie des personnages est superbement dépeinte, de Diane, infirmière et soeur étouffante de Loic, ex/policier réduit à l'état de légume suite à un accident de parapente, Jonas, successeur de Loic, qui n'a jamais vraiment cru à la mort de Léonie, Nella, ex/amie étudiante de Léonie qui ne s'est jamais remise de sa disparition. Comment Léonie va devoir se présenter à eux suite à six ans d'enfermement, alors que dans le même temps, plusieurs cadavres sont retrouvés déchiquetés par une bête sauvage dans un bois tout proche? Opus superbe, où le lecteur voit son haleine suffoquer durant plus de trois cent pages, lecture très recommandable.  Très vifs remerciements aux éditions Calmann-Lévy et à Valérie Taillefer, attachée de presse. 

Ajouter un commentaire

 
×