Créer un site internet

Bien sûr , il y a les falaises, bien sûr , il y a ce littoral, immense, grandiose, et puis , il y a ces personnages, cet Arthur, jeune adulte bourgeois encore embringué dans l'adolescence, candide, ignorant des choses de la vie, Philomène, impétueuse, intrépide bibliothécaire, Patrick, nébuleux et étrange propriétaire de gîte, Richard, érudit historien britannique. Et puis, cette intrigue, ce contexte fantasmatique, cette maison coupée en deux à cheval sur la falaise, ces bruits nocturnes singuliers, et cette pièce abritant la photo d'une femme magnifique, belle inconnue dont l'identité reste un mystère. Mais Arthur s'égare, il doit poursuivre ses recherches liées à son mémoire historique sur la Contre-Révolution en Picardie maritime, en particulier Cadoudal et ses chouans remuants, leurs attentats répétitifs contre leur légendaire ennemi, le consul puis l'Empereur. Les deux histoires, du passé et actuelle, s'entremêlent inextricablement dans le cerveau perturbé d'Arthur qui s'interroge : mais que suis-je venu faire dans cette galère ? Il y a de superbes passages sur des pans de la période napoléonienne mais aussi sur cette intrigue bizarre, après tout peut-être fantasmée sur cette maison du bord de falaise, son propriétaire pas dans la norme. Est-il ou non un preneur d'otage? Très vifs remerciements à l'auteur et à l'éditeur.

Commentaires (1)

Léo Lapoiinte
  • 1. Léo Lapoiinte | 12/04/2022
Merci Jean-Michel, le Lucky Luke de la critique littéraire ! à peine sorti d'imprimerie, déjà lu et finement analysé....

Ajouter un commentaire

 
×