Créer un site internet

Vous désirez vous colleter à une diablesse de raconteuse d'histoire, c'est cette auteure qui vous faut déguster, à doses homéopathiques pour mieux en ressentir la suavité sous vos papilles énamourées. Engloutis sous le poids des pavés surnuméraires grossièrement tailladés, nous ne goûtons plus guère des onguents lénifiants d'une prose somptueuse et pourtant........C'est la Corse, l'île de lumière, qui sert d'écrin à cette pépite stylistique, c'est là au milieu d'un village si calme, si apparemment paisible, qu'évoluent de splendides personnages portés par une Histoire qui les dépasse, ainsi Libero, Raffaele, Argentina, César, Gianni, le clan Delezio, les mafieux Carboni,et la folle Herminia. Une grande fête est donnée à la villa rose, le Palazzo du vieux baron. Mais l'héritier Raffaele va y être enlevé et emmené dans la montagne légendaire de l'Argentu par Gianni et son complice Luca. Libero, audacieux, va tenter de les suivre avec son chien Lazare. Mais que va-t-il donc se passer en plein coeur d'une montagne corse isolée? Mais quelle langue ! Extraits :" "La rémanence du contact de ses doigts sur mon poignet me brûlait.......L'image du semis de taches de rousseur sur la peau de son dos me mit des fourmis dans les doigts, je me promis de les compter comme on compte les étoiles, d'y baptiser des constellations du bout de la langue."  "Je n'ai pas courbé l'échine, parce que celui qui se penche trop, on lui voit la raie du cul." "La violence n'éteint pas la violence, elle ne fait que s'enfanter d'elle-même.....C'est à un magnifique voyage insulaire, clanique, familial, généalogique, agrémenté d'une plume à la fois acerbe et brillante que nous a convié cette auteure au talent redoutable, tels ses héros.  NSP.

Ajouter un commentaire

 
×