Créer un site internet

Je le dis d'emblée , j'ai honte, honte car c'est mon premier Pierre Pelot et autant vous le dire , j'ai été scotché! Scotché par le style, unique en son genre, les personnages d'une truculence à nulle autre pareille, le milieu évoqué bien à part et représentatif de franges de société qui partent en lambeaux. C'est Jip qui réapparaît avec surprise sur son terrain d'origine , miraculé d'un cancer qui le donnait condamné, Jip ancien journaliste régional et gros buveau devant l'éternel et qui retrouve ses anciens camarades qui ne voit pas son retour d'un très bon oeil. Car entre temps, une jeune de la bande a été retrouvée dépecée, démembrée. Jip, dont le but ultime est de retrouver sa fille surnommée Na, va devoir jouer des coudes parmi une bande de bras cassés qui joue la carte de l'omerta. Un sacré style que je n'avais jamais rencontré à ce jour, des portraits de personnages dont je me souviendrai longtemps, des contrées en déshérence avec un fond clochemerlesque, c'est tout ça, cet opus et bien d'autres choses encore! Un remède radical contre l'ennui. Un grand merci à la Série Noire Gallimard et à Christelle Mata, attachée de presse.

Ajouter un commentaire