Créer un site internet

J'ai beau cherché, me souvenir, je ne parviens pas à trouver de faille, tant sur le fond que la forme, dans cet opus MAGISTRAL, à la construction ciselée comme du cristal de roche, là-haut, très haut dans les montagnes pyrénéennes! Grandiose, baignant dans un cadre sublime, c'est un polar qui va rester longtemps dans mes réminiscences. Vous allez être surpris, scotché, baladé, renversé, tourneboulé, au fil de chaque page sans jamais pouvoir reprendre votre souffle! Le lieutenant Antoine Mendi arrive muté dans une gendarmerie rurale proche de Bagnères-de-Bigorre et commandée par l'autoritaire capitaine Elda Florès et ce sera le départ d'un fantastique "cold case" vieux de 25 ans dont la vallée ne s'est toujours pas remise : sept enfants décédés suite à une avalanche déclenchée par un suicide en avion en 1999. Mais si tout était si simple, ça se saurait car Antoine n'est pas là par hasard, c'est le fils du couple suicidaire. Mais en est-on si sûr? C'est haletant, enivrant, avec une ribambelle de personnages se dissimulant derrière des identités trompeuses et des mobiles fallacieux. Somptueux , comme ce cadre dans lequel ils ou elles évoluent, ce froid intense qui vous pénétre lors de scènes d'anthologie, où le suspense le dispute à l'apnée! Et quelle galaxie d'intrigant(e)s dans cet ouvrage foisonnant, dense, riche, d'Astrid à Carol, de Sergio à Mirren qui, tous et toutes, jouent un jeu de billard à trois bandes, voire davantage. Alors, il s'avère impossible de prendre cette lecture à la légère, vous contraignant avec bonheur à rester concentré au risque de se retrouver gros Jean comme devant! Oui, vraiment , c'est une pépite dont je viens d'achever la lecture à grand regret et que je recommande vivement, c'est même un incontournable!  Extrait :" En voulant la réguler, on dérègle la nature, mais d'un autre côté, la société se radicalisait, et c'était bien le plus inquiétant, les relents extrêmistes et les dérives totalitaires de certains gouvernements, sous couvert de protéger le peuple, la frappaient au coeur." Très vifs remerciements aux éditions Denoel , à Marie Clerc, attachée de presse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire