Créer un site internet

Ce pavé de huit cent quarante pages , formidable, je n'ai pas suffisamment de mots ce soir pour le qualifier car je suis encore sous le choc, me laisse un goût d'une puissante âcreté dans la bouche! Première recommandation, âmes sensibles, passez votre chemin, certaines pages étant terriblement difficiles, y compris pour un lecteur averti comme moi. Il faut dire que l'auteur n'a pas choisi la voie la plus aisée et la thématique la plus joviale pour " accrocher" l'intérêt de son lectorat, mais je l'en remercie du fond du coeur de son audace et d'avoir osé. C'est en effet sur les pistes effroyables de la pédophilie et de ses réseaux infâmes qu'il nous entraîne sur les pas du capitaine Gabriel Prigent et de la commandante Laurence Verhaegen ! C'est à la fois fabuleux et affreux, la contradiction n'étant qu'apparente. Car la pédophilie, ce vice monstrueux et inexcusable, traverse tous les milieux et toutes les strates sociales, y compris les prétendues hautes sphères notamment politiques. Ce n'est même pas sulfureux , c'est ignoble et............inénarrable pour une chronique présentable! Le rythme est absolument infernal, le style unique, elliptique, permet de pénétrer dans les circonvolutions enténébrées du malheureux Prigent et l'hyperactivité de la survoltée Verhaegen mais les autres personnages sont aussi magnifiquement campés, en particulier dans l'équipe de policiers. Cet opus n'est pas addictif, il est adhésif, vous l'entamez, vous ne pouvez plus vous en détacher. Le fait de ne pas s'être mis de barrières, d'avoir franchi le cap psychologique de l'autocensure permet à l'auteur de scanner l'épouvantable et abyssale réalité de la noirceur humaine mais ne nous voilons pas la face d'un regard fuyant et hypocrite, cette vérité existe et la nature humaine est ainsi faite qu'elle ne s'autorise parfois aucune limite à sa bestialité! Mais quel bouquin, ce n'est pas une claque, mais une volée de bois vert. S'il pouvait seulement permettre de dessiller nos visions volontairement aveugles?  Très vifs remerciements aux éditions Les Arènes, à Hind Boutaljante, attachée de presse, et à l'auteur pour son incroyable talent.

Ajouter un commentaire