Dans la mesure où les mots ont encore un sens , ce livre est un chef d'oeuvre du polar, ni plus, ni moins! Tous les ingrédients y sont réunis, avec un dosage parfait, une construction millimétrée, des personnages fabuleusement campés, quelque soit la barrière derrière laquelle ils se situent, Bien ou Mal. Du côté de Tarbes, le cadre géographique choisi est assez rare pour être signalé, existe un gigantissime entrepôt, où la logistique règne en marâtre implacable, soyons clairs, Amazon n'est pas loin. Oui mais, une quatrième ouvrière vient de se pendre en un mois, et les coincidences, la police, à juste titre , n'aime pas ça.Le harcèlement ou........un autre motif car dans cet univers minéral d'où toute humanité semble avoir disparu, c'eût pu être tout à fait vraisemblable, en y ajoutant ce formidable et détestable portrait de manager prétentiard, infatué, imbu de lui-même telle une outre ! Les flics Delbard, Rucher et le déstabilisant Stéphane Brindille, autiste Asperger à la redoutable mémoire visuelle et quantique, sont conscients dès l'abord qu'ils s'attaquent à forte partie. La preuve, bien malgré eux , ils sont contraints de faire appel en soutien aux experts du Srpj de Toulouse, notamment pour la partie Darknet, car l'univers sombre et malsain de ce trou noir paraît manifestement jouer un rôle essentiel dans cette enquête aux multiples facettes. Que de rebondissements, de retournements, le tout enrobé dans une écriture limpide, lumineuse sur un rythme trépidant, générant l'addiction ! Quel brio, et quel plaisir procuré au lecteur grâce à ce talent scriptural. A signaler le superbe travail éditorial des éditions du Diable Vauvert que je remercie ici vivement , ainsi que Nathalie Paino.

Ajouter un commentaire