Un roman noir à peine d'anticipation, tel se présente cet opus qui fait froid dans le dos à cause de ce désastreux esprit prométhéen de l'Homme qui ne peut s'empêcher d'aller toujours plus loin et plus haut à ses propres risques et périls! Se prend-il donc pour Dieu ?  Je le crains mais un Dieu aux plus sombres desseins et dont les perspectives seraient l'extinction de l'espèce ! Un roman addictif et frissonnant sur les recherches en neurosciences et les tentatives d'expansionnisme et de colonisation de l'espace intersidéral via la conquête de la planète Mars mais, à l'opposé , sur l'infiniment petit et les méandres mystérieux de certains hémisphères cérébelleux, à moins que ce ne soit en parallèle, l'Homme ne mettant aucune limite à sa propre folie? N'est-il donc pas capable d'effectuer préalablement une analyse bienfaits/risques avant d'entamer toute recherche, de renoncer pour une fois à son infernal esprit de lucre? Apparemment non, et c'est désolant. Ainsi Noel Perry, qui ressemble furieusement au personnage réel d'Elon Musk, ne songe-t-il que profits avec son projet pharamineux d'exploration et d'implantation martienne; ainsi Sebastian Pincott, jeune britannique bien sous tous rapports, n'est-il qu'un fer de lance, un coin enfoncé dans l'empire familial Deligny, désormais sans gouvernail. Eux qui n'ont pas su préserver notre planète commune, la Terre, seraient donc sur le point de poursuivre leur oeuvre de destruction dans d'autres sphères de l'univers , triste présage! Oui, les Folamour ne sont pas morts , malheureusement, et ça en dit très long sur notre espèce qui achèvera son existence tels les dinosaures, dans une fracassante disparition !  Un grand merci à l'auteur Yves Corver pour la transmission de son ouvrage et son esprit prémonitoire. Mais l'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE , QUELLE MERDE !

Commentaires (1)

Yves CORVER
  • 1. Yves CORVER (site web) | 16/12/2021
Bonjour Jean-Michel,

Merci d'avoir pris le temps de lire ce roman, si différent des précédents.
Merci pour ta chronique, la première pour ce titre, que je vais pouvoir partager sur mon blog et lors de mes prochaines dédicaces.
Fais bien attention à ta santé, et prends le temps de te reposer entre deux chroniques.

Amitiés,

Yves

Ajouter un commentaire

 
×