Créer un site internet

Quelle intrigue , plus emberlificotée tu meurs ! Quand le corps de la professeure Balagne est retrouvée chez elle, étouffée ou étranglée, va savoir, le commissaire Bordarier et son inénarrable équipe, une détachée de la Dgse, un colosse tibétain exilé en France, un collègue fondu de nouvelles technologies et atteint de collectionnite étrange, l'enquête s'annonce chaude bouillante, et Bordarier le sent bien, il n'est pas près de retrouver ses pénates et sa chère et tendre styliste italienne. Car notre si terne enseignante menait une double vie et était auteure de romances tendance hard à ses heures. Entre des chinois adeptes de nos grands millésimes ( qui connaît le Pic Saint Loup?), une prostituée tendance rebelle intrépide et sanguinaire, des légionnaires incasables dans la vie civile, un prédateur sexuel se dissimulant derrière la façade d'un agent commercial viticole très pointu, la galaxie de personnages est si riche, si dense et si éclectique qu'il serait fort dommage de passer à côté de cette lecture. Mais alors ces fabuleux passages se rapportant aux repas et à tout ce qui se rapproche de près ou de loin est du grand Art, "al dente", splendides, du Rabelais truffé de Brillat-Savarin. Un commissaire digne d'un San Antonio, ce Bordarier, qu'un grand auteur comme Bartelt n'aurait pas renier. Oui, vraiment , une lecture jouissive , dont nos cinq sens ressortent éblouis, au plan olfactif.  NSP. 

Ajouter un commentaire

 
×