La thématique de ce livre très noir consiste en un projet fou, dangereux, très sujet à caution et fort subjectif, celui d'exiler définitivement , d'isoler ad nauséam, des individus , hommes ou femmes, considérés selon leurs parcours criminels, par des psychiatres dont le jugement reste par essence aléatoire, sur une île inaccessible sauf par voie aérienne. Le Pouvoir étant lui-même aussi fou que ses "sujets", a décidé à leurs risques et périls , d'infiltrer deux policiers pour vérifier le bien fondé du dit projet sauf que.........ces deux personnes ne se sont pas présentés au point d'exfiltration. Ainsi demande-t-on à l'adjudant Joy Morel accompagné d'un collègue, Hoche, d'aller vérifier in situ ce qui se passe, en fait, on l'exige manu militari. Ainsi débute ce polar/thriller/roman noir, terriblement oppressant, étouffant, baignant dans une fièvre obsidionale la plus profonde. Car cette colonie de gens ghettoisés, c'est un panel de ce que l'humanité souffrante peut recèler de pire mais aussi, au-delà du vernis craquelé, de l'amitié, du sens de la convivialité, voire , oui oui, de la joie avec Meuli, car nul n'est d'une seule pièce, n'est univoque, ce serait bien trop simple! Le portrait de cette galaxie de personnages est splendide dans cet opus, y compris dans le noir le plus absolu, y compris Trip, Canni par exemple, dont Soulages aurait pu faire un tableau tant aucune lueur ne peut "gâcher" l'horizon. Oui, vous ne sortirez pas indemne de cette lecture éminemment corrosive, dont la nature humaine ne sort pas grandie. NSP.

Ajouter un commentaire