Créer un site internet

Et encore un, un autre polar d'une qualité remarquable, quant aux éléments fondateurs d'un tel genre , se greffant sur un immense plaisir de lecture! La meilleure preuve , commencé hier en seconde partie de l'après-midi, terminé première partie de cette matinée, sans pour autant être insomniaque, qu'on se le dise! Et pourquoi donc? Parce que l'intrigue est superbe, la construction magnifique, la thématique abordée d'une manière fort originale, les personnages, notamment ces flics ô combien intelligents et déductifs, terriblement addictifs et empathiques! Quand Maxime Tellier, flic récemment en dispo, reçoit un avis de décès de façon anonyme en vue d'assister à une inhumation à Grenoble d'une personne qu'elle ne connaît pas, c'est bizarre , vous avez dit bizarre, comme c'est étrange, et elle s'y rend par curiosité. devant le peu d'affluence à l'enterrement, elle est interloquée et contacte un contacte un collègue déjà intervenu lors de l'une de ses enquêtes, Brémont, et contrairement à ses craintes, ce dernier va abonder dans son sens! Le lecteur va dès lors être embarqué dans une histoire fabuleuse et couleur obsidienne. Et quel rythme, que de rebondissements, de retournements, ça vous met les nerfs en pelote, pelote qui va se révéler fort compliquée à détricoter, tel Dédale en son labyrinthe. Mais quand Brémont est à la manoeuvre, timonier d'une rare dextérité, avec dans sa foulée une Maxime Tellier au sommet de son art, ce n'est pas revenir trente ans en arrière qui va les effrayer, sans compter qu'ils recèlent dans leurs besaces un "geek" de génie, N'Guyen. Alors définitivement les vengeurs inquisitoriaux, même à coup d'ordalies, ne sauraient faire le poids, qu'on se le dise! Bien que ce ne fusse pas un service presse, j'aimerai souligner ici la qualité des publications de Hugo Thriller , qui le mérite bien. 

Ajouter un commentaire

 
×