Créer un site internet

Incontestablement , l'un des points forts de ce polar breton est la découverte du monde de la pêche, à la fois sur les aspects techniques, économiques, humains. C'est un univers hermétique, pour qui n'en est pas, et découvrir son évolution et ses enjeux est fort instructif. Il y a bien sûr l'aspect écologique qui mettra tout le monde d'accord au Jugement Dernier quand il suffit de savoir qu'il n'y a plus une once de mètre carré sur aucune surface de la planète qui ne soit à l'abri du plastique! Artisans pêcheurs en survie, organisations écologiques, pêche industrielle immonde, tous les éléments défilent dans cet opus, autour du Guilvinec, qui reste malgré ses difficultés un nec plus ultra de l'activité hauturière. C'est clair, plaisant, fort bien écrit, avec des personnages empathiques et très bien campés; ça reste un univers humain, composé d'hommes et de femmes forts, à la destinée implacable. Un grand merci aux éditions du Palémon et à Nathalie Simon, attachée de presse.

Ajouter un commentaire

 
×