Un polar sous forme de nouvelle en pleine actualité brûlante et poisseuse, tel se présente cet opus court, ramassé , mais cinglant ! Une prise d'otages à côté de Lille, rassemblant plusieurs personnes manifestement d'origines sociales très diverses, s'opèrent de façon fort singulière à l'aide d'explosifs! Le commandant de police Petiprez est prévenu personnellement par les ravisseurs, qui s'intitulent hashtag/justice et qui le manifestent haut et fort à coups de tags sur des monuments publics! Quid, pourquoi, et quel est le lien commun entre ces séquestrés, c'est ce à quoi va devoir s'atteler sans délai Petiprez et son allié inattendu et peu commun, le "youtubeur" Théo. Ce qu'ils vont découvrir dans le passé très occulté de ces personnages est pour le moins sulfureux, car sous des dehors bien conformes, se dissimulent chez eux une perversité rarement atteinte, celle d'une pédophilie "infra-familiale" particulièrement affreuse. Il en faudrait davantage , de ces ouvrages dénonçant les non-dits, le déni, l'horrible crasse sous les tapis si peu perçants que les cris ne sont quasiment jamais perçus dans le silence assourdissant de l'indifférence étouffante. Merci à l'auteure pour avoir osé percer le couvercle de l'hypocrisie sociétale, ce qui n'est pas pour moi une surprise, la connaissant depuis maintenant longtemps. 

Ajouter un commentaire

 
×