Créer un site internet

L'un des gros points forts de cet opus parfaitement maîtrisé est incontestablement le cadre de l'action et sa construction. En effet, plusieurs éléments essentiels y contribuent, la toute fin du premier conflit mondial, l'émergence du jazz, La Nouvelle Orléans, la grippe espagnole et la folie batisseuse via un canal aussi destructeur que polluant. Et pour faire vivre ce livre emballant, des personnages superbes, qu'ils soient activés par le Bien ou le Mal, le flic Bill énamouré de Maze, son épouse mais obsédé d'un autre côté par la poursuite de l'homme à la hache, ce tueur en série qui ne s'attaque qu'aux épiciers italiens, Béatrice , une mamma sicilienne qui a à la fois peur de son géant et cinglé de fils Giorgio et désire au plus haut , à la tête d'un conglomérat, achever la construction de cet absurde canal et Isadore Zéno, toujours à la limite de la légalité et de la survie, mais qui possède ce don extraordinaire d'être un fabuleux cornetiste n'attendant que de pouvoir se produire devant des foules enthousiastes pour faire éclater son talent ! Il est clair que si vous fourrez votre votre nez dans les pages de cet ouvrage enthousiasmant, vous en ressortirez le souffle court car quelle puissance, quel brio, quel rythme, quel foisonnement, quelle densité, quelle richesse. Allez-y, plongez dedans, ça va très fort et crescendo et vous ne le regretterez nullement. Extrait :" La mort n'est pas si terrible, c'est la peur qui la rend terrible."  Vifs remerciements aux éditions du Seuil et à Marie-Claire Chalvet, attachée de presse.

Ajouter un commentaire