Quelle intrigue !! Quel brio! Quelle virtuosité ! L'auteure commence à se faire un sacré nom dans l'univers "polardeux", une valeur sûre ! Et quand elle retourne dans son pays d'origine, la Serbie, on ressent le plaisir éprouvé à l'écriture! Pour pasticher Brassens, "tout est bon chez elle, il n'y a rien à jeter". Quand Vladimir , un vieil ami, vient chercher en urgence Yan Kosta à Dubai pour assurer en Serbie une mission d'expertise sur un barrage manifestement défaillant,(Yan est hydrogéologue) Yan est très réticent car il a de très mauvais souvenirs de son pays d'origine ( catastrophe, sauvetage miraculeux enfant.) Il finit par cèder et ne se doute nullement qu'il va se retrouver embarqué dans des aventures plus que périlleuses! Tout y passe , une journaliste téméraire, un anachorète mystique, une fille à la pilosité extrême, des moines évaporés , un psychiâtre plus cinglé que ses patients et un rythme soutenu , endiablé qui maintient le lecteur en apnée! Et c'est sans compter sur les paysages à couper le souffle et l'angoisse instillée avec une certaine perversité! Une très grande réussite à lire jusqu'à l'extrême limite! Extrait :" Le monde est en train de changer. Peut-être est-ce le destin de l'humanité de se précipiter vers son déclin. Mais qu'est-ce qui la presse ainsi? Sa disparition est-elle inscrite dans ses gènes? Dans son ADN? Depuis la naissance de la Terre, est-ce la chronique d'une mort annoncée? On a toujours cru que la menace venait des forces de la Nature, or elle ne vient que de l'Homme." Et une leçon aussi contre tous les intégrismes , aussi louables soient-ils à l'origine!

Ajouter un commentaire

 
×